Abbatiale Saint Ouen

abbatiale St Ouen

Siège d'une importante abbaye bénédictine dont il reste le dortoir du XVIIIe, actuel Hôtel de ville, et une galerie du cloître des XVe et XVIe, l'église St Ouen a été construite de 1318 jusqu'au milieu du XVIe siècle. Ses proportions sont imposantes : 137m de long, 26m de large dont 11 pour le vaisseau central. Cette église, souvent confondue par les étrangers avec la cathédrale, mérite d'être observée des jardins et non seulement de la place de l'hôtel de ville, la façade n'étant pas la partie la plus réussie. Celle-ci d'ailleurs sévèrement attaquée par la pollution (photo ci-dessous) a été achevée en 1852 par le rouennais Henri Charles Martin Grégoire qui regretta qu'on ait choisi le plus mauvais de ses projets!!

L'église actuelle est la cinquième construite sur le même emplacement et est l'oeuvre de l'abbé Jean Roussel - dit Marc d'Argent - qui commença en 1318 sa construction, la façade exceptée. Lorsqu'il mourut, l'église était à moitié construite mais il fallut quand même trois siècles à ces successeurs, moins rapide, pour en terminer la construction!!!

Parmi les anecdotes qui concernent St Ouen : les circonstances de la mort de l'abbé Mac Cartan en avril 1851. Un dimanche des rameaux, il venait de terminer son homélie et allait descendre l'escalier de la chaire lorsqu'il se prit les pieds dans sa soutane. Il ne put se rattraper et se fracassa le crâne contre le sol. Inanimé, il fut transporté aux presbytère et soigné par plusieurs médecins dont le père de Flaubert mais en vain. Le lendemain des obsèques, on remplaçait la chaire fatale par une plus petite.