Saint Maclou

 

St Maclou

 

L'église St Maclou est dédiée à un Saint breton appelé aussi Malo. Dès le Xème siècle, une chapelle dédiée à ce Saint aurait été implantée dans ce quartier alors fort marécageux - comme le rappelle la rue Malpalu ( mauvais marais ). Incendiée au début du XIIIe siècle, l'église est immédiatement reconstruite et devient, dans ce quartier désormais assaini et très peuplé, la paroisse des drapiers du Robec. Deux siècles plus tard, en 1432 ( un an après la mort de Jeanne d'Arc ), l'édifice s'écroule par le milieu. La construction d'une nouvelle église est alors envisagée en 1437 sur les plans de Pierre Robin. Celle-ci n'est inaugurée qu'en 1521. Malgré la lenteur des travaux, St Maclou bénéficie d'une unité de style, et bien que de dimensions modestes, elle apparaît comme le grand chef-d'oeuvre du gothique flamboyant en matière d'architecture religieuse. L'église possède un célèbre portail à 5 porches dont les portes de bois sculptées datent de 1552. La flèche néo-gothique ( 85 m ) de l'architecte Barthélémy remplace en 1871 celle du XVIe saccagée par un ouragan. A l'intérieur, vitraux des XVe et XVIe siècle. St Maclou a bien failli disparaître le 4 juin 1944. Les chapelles et une partie du chevet se sont effondrés, mais le reste a tenu bon et c'est en décembre 1980 que l'église a rouvert ses portes.